Sélectionner une page

À moins d’en avoir les moyens, souscrire à un crédit reste incontournable pour acquérir un bien immobilier. Bien sûr, même si être un as de la négociation peut jouer en votre faveur, cela ne suffit pas pour obtenir un prêt immobilier.

Effectivement, compte tenu de l’importance de la somme que vous allez emprunter, les établissements financiers restent très attentifs à toute une série de critères pour minimiser au maximum les risques d’impayés et optimiser leur rentabilité.

De votre profil d’emprunteur à la nature de votre projet en passant par votre solvabilité, votre apport personnel, les garanties… Zoom sur les différents critères que vous devez absolument respecter pour décrocher votre prêt immobilier.

Votre situation financière : un critère d’une importance capitale pour emprunter

Quel que soit le type d’emprunt immobilier que vous souhaitez solliciter, le montant de vos revenus mensuels, votre solvabilité et vos charges financières figureront immanquablement en tête de liste des critères qui vont influencer la décision des établissements financiers d’accepter ou non votre emprunt immobilier.

En effet, vos finances personnelles revêt une très grande importance, car c’est elle qui va déterminer votre solvabilité. Autrement dit votre taux d’endettement, le reste à vivre, vos capacités de remboursement et donc, le montant que vous pourrez emprunter.

En ce sens, les banques vont vérifier vos bulletins de salaire et l’ensemble de vos sources de revenus. Une fois l’ensemble de vos revenus établis, elles vont ensuite évaluer votre endettement. Cela inclut :

  • Vos prêts en cours (prêt automobile, personnel…) ;
  • Votre loyer ;
  • Vos impôts ;
  • Les assurances (voiture, habitation, etc.) ;
  • Les dépenses incompressibles comme les pensions alimentaires.

Toutes ces charges vont être additionnées pour voir si votre taux d’endettement ne dépasse pas les 33 %. Ainsi, plus vos revenus seront élevés, plus vous augmentez vos chances de ne pas dépasser ce taux. Par ailleurs, il faut savoir qu’un bon apport personnel est aussi une variable importante pour l’obtention d’un prêt immobilier.

En effet, placer le montant de votre apport personnel dans votre plan de financement constitue un gage de sécurité pour la banque. Non seulement parce que vous allez emprunter moins et/ou sur du moyen terme, mais aussi parce que cela démontre que vous êtes un bon gestionnaire et que vous savez épargner.

Pour autant, cela ne signifie pas que vous ne pourrez pas prétendre à un prêt immobilier sans apport. En effet, cela reste tout à fait possible à certaines conditions. En voici quelques-unes :

  • Avoir un niveau de revenu élevé ;
  • Disposer d’une solide épargne qui pour certaines raisons ne pourra pas être utilisée comme apport personnel ;
  • Être un investisseur.

Enfin, il faut savoir qu’il est également possible de bénéficier des prêts aidés comme les PTZ, le Prêt Action Logement ou encore le prêt d’accession sociale que vous pouvez utiliser comme apport personnel.

Prêt immobilier : votre profil d’emprunteur

Toujours dans leur logique des risques d’impayés, les établissements de crédit accordent beaucoup d’importance à votre profil d’emprunteur et plus particulièrement à la pérennité de vos revenus. Ainsi, les banques vont prendre le temps d’évaluer votre situation professionnelle. Effectivement, celles-ci privilégient les emprunteurs présentant une situation stable.

En ce sens, les salariés en CDI avec plus de 3 ans d’ancienneté dans leur entreprise sont plus aptes à obtenir un prêt immobilier qu’un salarié en CDD. Plus encore, les contrats de fonctionnaire titularisés ont particulièrement la côte.

Par ailleurs, les banques vont également vérifier si vous présentez des comportements à risque tel que l’interdiction bancaire, les comptes régulièrement à découvert, les incidents de paiement, les avis à tiers détenteurs, la procédure de surendettement en vous, les dépenses liées à des sorties intempestives ou encore l’abus des achats en ligne.

En outre, dans certains cas, il arrive que les établissements de crédit prennent en compte votre état de santé comme variable pour l’obtention d’un prêt immobilier. Ils vont alors vous demander de faire un examen médical.

Si vous présentez un risque aggravé de santé et que vous n’êtes pas couvert par une assurance décès-invalidité, le prêt peut alors vous être refusé. Dans ce cas, vous pouvez faire appel à la convention AERAS pour vous aider à trouver une assurance de crédit, et décrocher votre prêt.

La nature du projet : un critère à ne pas négliger

Une fois votre profil d’emprunteur validé, l’établissement de crédit va également étudier la nature de votre projet. Ce critère tient une place très importante parce qu’elle peut tout d’abord avoir une influence sur vos finances personnelles.

Effectivement, prenons le cas où la maison est trop éloignée de votre lieu de travail et que vous devez prévoir un budget pour le transport. Cela va forcément influencer votre reste à vivre. Ensuite, la nature du projet est également indispensable dans la détermination des offres de financement adaptées à vos besoins.

Enfin, elle va permettre aux banques d’évaluer le marché immobilier. En effet, il ne faut pas oublier que votre bien immobilier garantit le crédit. Les établissements de crédit doivent ainsi avoir la garantie que celle-ci gardera de la valeur et résistera mieux à une baisse des prix en cas de vente forcée. Dans cette optique, les banques vont s’informer sur :

  • Le type de bien à acheter (neuf ou ancien) ;
  • Le cadre juridique qui régit la construction (garantie de livraison à prix et délais convenus pour les contrats de constructions individuelles ou contrat d’architecte, etc.) ;
  • Les assurances des professionnels pour la construction (assurance responsabilité décennale, assurance dommages-ouvrage, etc.)

Les banques peuvent également considérer s’il s’agit d’un prêt immobilier pour acheter une résidence principale ou pour réaliser un investissement immobilier.

Bien évidemment, chaque banque peut avoir des critères qui lui sont propres pour attribuer un crédit immobilier, mais en général c’est en satisfaisant ces critères précédemment cités que pouvez obtenir votre prêt immobilier.

Ainsi, pour mettre toutes les chances de votre côté et décrocher votre prêt immobilier à coup sûr, il est crucial de prendre le temps de bien vous préparer. Notamment, en soldant vos crédits à la consommation et en nettoyant vos comptes en banque.

Il est également indispensable de bien vous renseigner sur la politique commerciale de plusieurs établissements de crédit et de comparer leurs propositions.