Sélectionner une page

Selon la loi française, tout véhicule terrestre à moteur circulant sur la voie publique doit être assuré. Ceci englobe les deux, trois et quatre roues, mais également les patinettes à moteur, les vélos électriques, les tondeuses auto-portées, etc. Le contrat d’assurance automobile est un échange de volonté établi entre un assureur et un assuré.

Ainsi, ce contrat clarifie les droits et les obligations des deux parties. Il stipule généralement les conditions et la nature des services, c’est-à-dire : la cotisation que perçoit l’assureur et que l’assuré s’engage à verser, le service que doit rendre la compagnie d’assurance, les garanties et les risques ainsi que l’intérêt de l’assurance.

Selon la loi française, tout véhicule terrestre à moteur circulant sur la voie publique doit être assuré. Ceci englobe les deux, trois et quatre roues, mais également les patinettes à moteur, les vélos électriques, les tondeuses auto-portées, etc. Le contrat d’assurance automobile est un échange de volonté établi entre un assureur et un assuré.

Ainsi, ce contrat clarifie les droits et les obligations des deux parties. Il stipule généralement les conditions et la nature des services, c’est-à-dire : la cotisation que perçoit l’assureur et que l’assuré s’engage à verser, le service que doit rendre la compagnie d’assurance, les garanties et les risques ainsi que l’intérêt de l’assurance.

L’assurance automobile en France

Une assurance automobile en France est une assurance de principe indemnitaire destinée aux véhicules terrestres à moteur circulant sur le territoire français, dans l’Espace économique européen ou dans la zone carte verte.

Elle est obligatoire depuis 1958 et est régie par le code des assurances. Son objectif est de soutenir financièrement une personne physique ou morale qui a subi ou causé un sinistre, non seulement lors d’un accident de la route, mais aussi un accident hors de la circulation.

Quid du contrat d’assurance automobile

Le contrat assurance auto prend en compte généralement trois notions :

  • Celui qui souscrit l’assurance pour un véhicule et qui paie la prime d’assurance
  • Celui qui a acheté le véhicule : c’est le propriétaire et celui-ci est mis à son nom.
  • Celui qui conduit le véhicule.

En principe, ces 3 personnes sont les mêmes, mais il arrive que ce ne soit pas le cas. Quoi qu’il en soit, le contrat d’assurance est le plus souvent au nom du propriétaire et conducteur du véhicule.

 

Les types de contrats d’assurance automobile

La garantie obligatoire, dite « au tiers »

L’assurance dite de responsabilité civile prend en charge les frais de dégâts matériels infligés sur l’automobile ou les biens d’un tiers ou les dommages physiques subis par la personne non responsable de l’accident.

Autrement dit, l’assurance auto au tiers ne prend en charge que la personne victime et ne couvre ni le conducteur ni son véhicule. Si vous subissez un accident, vous serez donc indemnisé par l’assurance de celui qui a causé le sinistre.
Ce type de contrat est adapté :

  • Aux véhicules d’occasion et vieillissants ;
  • Aux véhicules qui ne sont utilisés que rarement ;
  • Aux véhicules utilisés par des jeunes.

C’est aussi le contrat le moins cher du marché.

La formule intermédiaire

Entre le contrat d’assurance dit de tiers et le tout risque, cette formule couvre :

  • Les dommages corporels subis par le conducteur en cas d’accident qu’il soit ou non responsable ;
  • Les chocs ;
  • La garantie bris de glace ;
  • Le dépannage à domicile ;
  • Le vol de voiture ;
  • La protection juridique ;
  • Le feu ;
  • Les catastrophes naturelles ;
  • Etc.

L’assurance tous risques

Ce type de contrat couvre non seulement les dommages que vous pourriez occasionner à autrui, mais également les dégâts que vous subissez. Et ce, que vous soyez responsable ou non de l’accident.

Plus encore, l’assurance tous risques couvre également les ayant-droits en cas de décès du conducteur responsable de l’accident. C’est pour cette raison que cette formule est dite multirisque.

À qui s’adresse l’assurance tous risques ?

A tout le monde. A en croire les statistiques, les propriétaires sont majoritaires à opter pour l’assurance Tous Risques. Chez L’Olivier par exemple, ils sont 60% à l’avoir choisie. Si vous êtes collectionneur, amateur de voitures de luxe ou si vous venez d’acquérir une voiture neuve, les compagnies d’assurance vont vous demander ce type de contrat. Effectivement, vous serez entièrement couvert pour les frais médicaux, les hospitalisations, les compensations en cas d’arrêt de travail, et même les frais d’obsèques. Les avantages varient selon les options choisies et la compagnie d’assurance.

L’assurance qui est facturée au kilomètre

Si vous êtes un conducteur du dimanche ou alors si vous n’utilisez votre voiture ou une de vos voitures qu’occasionnellement, ce type de contrat peut vous convenir parfaitement. Vous pourriez faire une certaine économie avec cette option, pouvant aller jusqu’à 40 % si vous ne roulez pas plus de 10 000 kilomètres par an. Cependant, il faut être titulaire du permis depuis au moins 3 ans, être âgé de 23 ans et plus, enfin avoir un bonus inférieur à 0,90.

Le contrat flotte

Ce type de contrat s’adresse plutôt aux entreprises possédant beaucoup de véhicules et leur permet de grouper tous leurs véhicules sur un seul et même contrat. Cependant les particuliers ayant de nombreux véhicules peuvent également choisir cette option. En effet avoir recours à un contrat dit « flotte » réduit les coûts dus à la gestion et à l’entretien. En outre, ce type d’assurance permet d’ajouter et de soustraire des véhicules dans le contrat, sans modifier celui-ci de manière particulière. Chaque fois que le contrat expire, la compagnie d’assurance est tenue de remettre un état du parc automobile de l’assuré.

Comment choisir votre contrat d’assurance ?

Pour mieux choisir le contrat d’assurance le plus adapté à vos besoins, demandez-vous ce que vous voulez faire de votre véhicule et comment voulez-vous l’utiliser ?
Les questions à se poser sont :

  • De quel millésime est votre véhicule ?
  • Quelle distance parcourez-vous chaque année ?
  • Est-ce que vous êtes le seul à l’utiliser ?
  • Est-ce que vos enfants utilisent le véhicule ?
  • Où est-ce que vous garez votre véhicule ?
  • Voulez-vous être couvert en cas de panne de votre véhicule ?
  • Combien de véhicules possédez-vous ?

Les réponses :

  • Si votre véhicule est vieux, un contrat tous risques serait plutôt déconseillé de par son tarif cher.
  • Si vous être un gros rouleur (plus de 10 000 km/an), ne prenez pas une assurance facturée au kilomètre.
  • Si vous êtes le seul à conduire votre véhicule, pensez à prendre la formule intermédiaire qui n’est pas trop chère et fournit un certain degré de couverture.
  • Si vos enfants utilisent le véhicule, prenez l’assurance la moins chère.
  • Si vous garez votre véhicule dans une rue très fréquentée, prenez une assurance qui couvre les dégâts subis à cause des vols ou des actes de vandalisme.
  • Si vous voulez avoir un véhicule de rechange en cas de panne, optez pour une assurance qui propose ce genre de clause.
  • Si vous avez beaucoup de véhicules, choisissez un contrat dit de flotte pour économiser sur la gestion.